CGT Educ'Action

2nd degré

Choc des savoirs… Outil au service du séparatisme et du tri

Avant sa promotion éclair, l’étoile filante Attal aura eu le temps d’annoncer sa réforme « Choc des savoirs » issue
de la mission « Exigence des savoirs » menée en 6 petites semaines et sans véritable concertation avec les organisations syndicales. Comme si le scénario était écrit d’avance…
Ce projet vise à aller au bout de la vision réactionnaire de Blanquer, le talent de communicant en plus et le discours ouvertement anti-prof en moins, du moins jusqu’à la nomination de la nouvelle ministre.
C’est la continuité du projet de contre-réforme de la voie pro s’inscrivant dans la logique de libéralisation du marché du travail, assignant la formation des jeunes aux seuls besoins du bassin d’emploi et les élèves à leur classe et à leur lieu de vie. C’est le renforcement du tri social officiel introduit par la réforme Lycée de Blanquer.
En instaurant de façon plus précoce la possibilité de redoubler en primaire et en installant des groupes de niveaux au collège, Attal le renforce. La violence de classe de cette politique est ahurissante en plus d’être inefficace pour
remédier à la difficulté scolaire. Le but n’est pas la réussite des élèves en difficulté, mais de les séparer des autres pour que les familles de ceux·celles-ci n’aient plus l’impression de voir leur réussite entravée…

      Lire la suite

 

 

Le ministère s'entête à vouloir mettre en place le projet conservateur et passéiste du « choc des savoirs » présenté il y a quelques mois par Gabriel Attal devenu Premier ministre. Ce projet est néfaste à l’École pour les élèves et pour les personnels... 

Signez la Pétition contre le choc des savoirs de l'intersyndicale CGT Éduc'action, FNEC-FP-FO, FSU, SGEN-CFDT, SUD éducation et UNSA Éducation.

Partagez l'article
Partager sur Facebook

L’éducation prioritaire que nous voulons

Avril 2024

Lancée en 1981, la politique d’Éducation Prioritaire est passée d’une recherche de la réussite de toutes et tous à une logique d’extraction individuelle de quelques un·es. Le tout dans le cadre d’un saupoudrage des moyens, d’une multiplication des labels et d’une territorialisation galopante.
La CGT Éduc’action refuse cette politique. l’Education Prioritaire doit se fixer comme objectif l’égalité réelle d’acquisition des savoirs et des moyens d’émancipation. Elle doit aussi permettre une réelle égalité d’accès des élèves aux parcours scolaires de leur choix, quelle que soit leur situation sociale.
La cible de cette politique doit être l’ensemble des élèves scolarisé·es dans les écoles et les établissements qui concentrent le plus de difficultés sociales, à l’opposé des logiques de contractualisation et d’individualisation comme les CLA (Contrats Locaux d’Accompagnement).

Partagez l'article
Partager sur Facebook

Moyens budgétaires pour la rentrée 2024

Janvier 2024

Extraits documents CSA académique

Prévisions du rectorat pour la rentrée 2024 (nombre d'élève dans le second degré) :

La proposition budgétaire pour la rentrée 2024 :

Partagez l'article
Partager sur Facebook

2nd degré

Pour accéder au différentes pages, cliquer sur les onglets rouges ci-dessus

Partagez l'article
Partager sur Facebook