CGT Educ'Action

VOIE PRO

Diaporama de la CGT Educ'action sur les grilles horaires Bac pro , CAP et 3éme Prépa métiers

Publication le 3 février au journal officiel de :
-L'Arrêté du 22 janvier 2024 modifiant l’arrêté du 21 novembre 2018 relatif aux enseignements dispensés dans les formations sous statut scolaire préparant au baccalauréat professionnel (La grille des horaires en Bac Professionnel)

-Annexe 1 et 2, extrait du journal officiel du 3 février 2024 avec en rouge la grille en déclinaison par semaine (rajout de la CGT Educ’action)

 

Diaporama de la CGT Educ'action sur les grilles horaires Bac pro , CAP et 3éme Prépa métiers

 

Textes (Décrets et BO) et Grilles horaires: voir page du site

Documents pour comprendre sa DHG (Dotation horaire globalisée)

Utilitaire aide aux calculs des DHG voie pro

 

Partagez l'article
Partager sur Facebook

Pétition intersyndicale... renoncez au texte réformant le bac pro !

Janvier 2024

 

Pétition intersyndicale :

Madame la ministre A. Oudéa-Castéra, renoncez au texte réformant le bac pro ! 

 

 

Tract  CGT Éduc'action d'appel à la mobilisation le 1er février pour la voie pro

Deux communiqués de presse de l'intersyndicale voie pro:
-Mobilisons-nous massivement le 1er février 2024 pour faire reculer la réforme des LP
-La ministre A. Oudéa-Castéra doit renoncer au texte réformant le bac pro

l             
Partagez l'article
Partager sur Facebook

GRÈVE DU 12 DÉCEMBRE : UNE MOBILISATION RÉUSSIE UN POINT D’APPUI POUR LE RETRAIT DE LA RÉFORME MACRON

13 décembre 2023   Communiqué de la CGT Educ'action

La mobilisation du 12 décembre contre le projet Macron de démantèlement de la voie profession-nelle sous statut scolaire a été à la hauteur des enjeux : taux de grévistes entre 35 et 40%, nombreux établissements fermés, manifestations massives sur l’ensemble du territoire avec plus de 25OO personnes à Paris. Mobilisés depuis des mois, les personnels des lycées professionnels ont réaffirmé avec force le refus de cette réforme réactionnaire.

LE LYCÉE PROFESSIONNEL N’EST PAS AU SERVICE DE L’ENTREPRISE
Pour Macron, le lycée professionnel, ses élèves et ses personnels ne sont que des instruments qui doivent répondre aux besoins en main-d’oeuvre des entreprises locales. Ainsi, pour l’élaboration de la carte des formations, les enjeux écologiques et les besoins sociaux sont relégués loin derrière la chimère de la mise en adéquation des formations et des emplois. Les élèves doivent être employables immédiatement, ils·elles doivent maitriser les savoirs-fondamentaux de manière utilitaire, d’où la création de groupes de niveau en 2nd et 1ère. En terminale, l’amputation d’une partie de l’année au profit de l’augmentation des PFMP au détriment du temps scolaire n’est pas acceptable. Ce n’est ni plus ni moins que du tri social. Pour la CGT Éduc’action, les élèves n’ont pas vocation à être « assignés à résidence », puis à être livrés au marché du travail pour devenir de la main-d’oeuvre, sous-payée et corvéable à merci.

DES CONSÉQUENCES DÉSASTREUSES POUR LES PERSONNELS
Les personnels, dont la fatigue et la perte de sens du métier n’ont fait qu’augmenter avec la transformation de la voie professionnelle et le Pacte, refusent « ce grand bond en arrière » qui entrainera des suppressions de postes et des reconversions forcées. La mise en place de parcours diversi-fiés aboutira forcément à l’annualisation des services et à une remise en cause du statut.

AUGMENTER LE RAPPORT DE FORCE
La CGT Éduc’action se félicite de la réussite de cette journée d’action qui constitue un point d’appui pour ancrer la contestation et intensifier le rapport de force. Dès lors, la CGT Éduc’action appelle tous les personnels à se réunir en AG dès maintenant et à organiser des heures d’information syndicale. Elle soutient toutes les actions initiées localement comme le rassemblement devant le ministère lors du CSE du 14 décembre. Lors de l’intersyndicale « voie pro » du mercredi 13 décembre, la CGT Éduc’action portera un appel à une journée de grève après les vacances, élargie à l’en-semble de notre champ professionnel. La riposte doit être à la hauteur des attaques !

Montreuil, le 13 décembre 2023              Télécharger le communiqué

Partagez l'article
Partager sur Facebook

RÉFORME STRUCTURELLE DU BAC PRO -170 H SUR LES TROIS ANS

Mise a jour le 7 décembre 2023 

Diaporama LA RÉFORME STRUCTURELLE DU BAC PRO

NOTE N° 2 : RÉFORME STRUCTURELLE DU BAC PRO

Communiqué CGT Educ'action : Réforme des LP - des ajustementsen trompe l’oeil d’un ministère fragilisé. Le 12 décembre imposons le retrait !

TRACT CGT Educ'action : Le 12 décembre, en grève pour imposer le retrait

             

29 Novembre

Diaporama CARTE DES FORMATIONS : L’ADÉQUATIONNISME FORCENÉ

Communiqué de la CGT Educ'action : IMPOSER UN BAC PRO DEUX ANS

La réforme des Lycées Pros expliquée à toutes et tous...

                       

 

Complément diaporama la réforme structurelle du Bac Pro :

  • Les 2 heures d'AP supprimées en seconde et celles en première pour les élèves doivent être redistribuées en heures profs pour 1h en français et 1h en math
  • Les 6 semaines de stage du parcours diversifié seront bien des PFMP, gratifiées
  • Pas de grille horaire ni de cadrage national pour le parcours diversifié "Poursuite d'études". Laissé à l'autonomie des établissements. 
  • Pour passer leurs examens, les élèves en parcours diversifié "insertion" (donc en PFMP) reviendront de l'entreprise.

 

29 Novembre 2023

L'ensemble des organisations syndicales et la FCPE claquent la porte de la commission spécialisée des lycées

Lire le communiqué FSU (SNUEP, SNES, SNEP), SE-UNSA, SNETAA-FO, CGT Éduc’action, SGEN-CFDT, Fep-CFDT, SNALC, Sud éducation, SNEC-CFTC, la CNT-FTE et la FCPE 

Lire le communiqué de la CGT Educ'action : Le dialogue social à la sauce GRANDJEAN-ATTAL...

            

Partagez l'article
Partager sur Facebook

12 DECEMBRE EN GREVE POUR NOTRE MéTIERS, notre statut, nos élèves

23 novembre 2023

UN ENJEU DE CLASSE ET DE SOCIÉTÉ

La voie professionnelle sous statut scolaire concerne 37% des élèves. Le LP concentre fortement des populations d’origine sociale défavorisée (57 % des élèves). Par conséquent, cette réforme va surtout impacter les jeunes issu·es des milieux populaires. 
Pour la CGT, la voie professionnelle doit « former l’Homme, le citoyen, le Travailleur », or la réforme Macron a pour seule boussole l’employabilité immédiate au détriment des autres missions (éducation, ouverture culturelle, culture professionnelle, citoyenneté…).
Lire la suite

   

Télécharger le communiqué intersyndical du 15 novembre 2023

Lettre d’information aux PLP   

Partagez l'article
Partager sur Facebook

Greve le 12 décembre - Rassemblements dans l'académie

Rassemblements intersyndicaux dans l'académie de Poitiers le 12 décembre
 
En CHARENTE    Lire le tract intersyndical
Rassemblement dès 8h devant les établissements
A 10h30 rassemblement devant la DSDEN Cité administrative - ANGOULEME
 
En CHARENTE MARITIME
Rassemblement dès 8h devant les établissements
A 11h rassemblement devant la préfecture de la Rochelle
 
DANS LES DEUX SEVRES
Rassemblement dès 8h devant les établissements
A 10h30 rassemblement devant la DSDEN à Niort
 
DANS LA VIENNE
Rassemblement dès 8h devant les établissements
Rassemblement à partir de 14h devant le rectorat de Poitiers
 
Partagez l'article
Partager sur Facebook

Evolution du projet de la réforme structurelle du Bac Pro

10 novembre 2023
Evolution de la réforme structurelle du Bac Pro et la carte des formations avec  la prise en compte les différents scénarios possibles en attente d'arbitrage du MEN. 
 
ACCÉLÉRATION DE LA RÉFORME
Carole Granjean veut accélérer la mise en place de la mesure 2 (enseignement en effectifs réduits) et de la mesure 4 (réorganisation de l’année de terminale) de la réforme. Les textes définitifs seront présentés au CSE du 14 décembre. C’est pourquoi, dans l’attente des arbitrages, nous ne pouvons vous présenter que les différents scénarios à l’étude. Néanmoins sont d’ores et déjà actés: la mise en place de groupes de niveaux en 2° et 1°, la création de parcours diversifiés en Terminale et ses conséquences : la suppression de 4 semaines de cours (passage de 26s à 22s = 120h élèves en moins), le non-aménagement des programmes, l’allongement des PFMP de 6 semaines et par conséquent le goulot d’étranglement constitué par les départs simultanés en PFMP.
 
 
                               
Partagez l'article
Partager sur Facebook

Réforme structurelle du bac pro et bac +1 contre bac +2

Octobre /novembre 2023
Le ministère a dévoilé mi-octobre son projet pour la terminale bac pro à partir de la rentrée 2024.
Ce Projet de réforme est une fois de plus totalement Hors-sol !
-Il ne tient pas compte du fonctionnement et de l'organisation de nos LP.
-Il ne tient pas compte de nos élèves et de leurs rythmes de travail.
 
C'est une réforme structurelle du bac pro avec pour la rentrée 2024 :
-La mise en place de groupe de niveau.
-La désorganisation de l'anné de terminale
 
Cerise sur le gâteau, suppression des formations non insérantes et toujours plus d'entreprise avec moins de poursuites d'études par la volonté de passer de 4500 a 20000 places en Bac +1 à la rentrée 2026.
Lire ci-dessous (en cliquant sur les images) l'ensemble de nos analyses
 
                              
 
Voir aussi :
-Diaporama sur cartes des formations et bac +1 contre bac +2
 
   
Partagez l'article
Partager sur Facebook

LE MINISTÈRE RECYCLE EN PIRE L’ÉCHEC DU BAC GÉNÉRAL POUR LE LYCÉE PRO

20 octobre 2023

Le ministère a dévoilé cette semaine son projet scandaleux d’une réforme systémique du baccalauréat professionnel dont la casse de la classe terminale pour la rentrée 2024.

Dans le contexte social tendu où personnels comme élèves ont besoin de sérénité, de plus et mieux d'école pour faire réussir tous les jeunes, ce projet constitue une véritable provocation contre les collègues et met en péril l'avenir des jeunes.

En l’état actuel du projet, la période de septembre à mars serait exclusivement consacrée aux cours, sans aucune période de formation en milieu professionnel (PFMP). Durant cette période, se dérouleraient également les épreuves d’examen des disciplines générales en contrôle en cours de formation (CCF) en Maths-Sciences, LV1, LV2, Arts Appliqués et EPS. Les épreuves ponctuelles de Français, Histoire-Géographie-EMC, Éco-Gestion ou Éco-Droit seraient également avancées en mars. Alors que le ministère a reculé sur la réforme du bac GT devant le fiasco des épreuves anticipées, il s'apprête à récidiver.

Lire la suite du communiqué intersyndical

Partagez l'article
Partager sur Facebook

LA RÉFORME MACRON UN PROJET LIBÉRAL DE DÉMANTÈLEMENT DE LA VOIE PRO

Octobre 2023

LA RÉFORME MACRON UN PROJET LIBÉRAL DE DÉMANTÈLEMENT DE LA VOIE PRO :  Télécharger le  diaporama courte longue  : en fichier pdf

 

LA RÉFORME MACRON UN PROJET LIBÉRAL DE DÉMANTÈLEMENT DE LA VOIE PRO :  Télécharger le  diaporama  version courte pour HIS  : en fichier pdf

 

Télécharger les fiches de poste des bureaux des entreprises de l'académie de Poitiers

Partagez l'article
Partager sur Facebook

Lycées professionnels : une rentrée chaotique et des perspectives inquiétantes

Octobre 2023

L’intersyndicale constate, comme elle l’avait annoncée, une rentrée chaotique dans les lycées professionnels. Alors même que, lors de son allocution de mai dernier le Président de la République associait le décrochage des élèves à un manque de choix de ceux-ci pour les filières professionnelles, le ministère par le truchement de son outil d’orientation Afelnet n’est pas en mesure d’offrir des places à l’ensemble des jeunes souhaitant intégrer le lycée professionnel. Ainsi ce ne sont pas moins de 13500 lycéen·nes qui se retrouvent sans affectation à cette rentrée dont les 2/3 souhaitant accéder à une formation professionnelle. Pour pallier l’urgence ils·elles sont rajouté·es au dernier moment dans des classes déjà surchargées et prioritairement dans celles des filières prétendument non-insérantes ! 

Lire la suite du communiqué intersyndical

Partagez l'article
Partager sur Facebook

MOBILISONS-NOUS POUR DEFENDRE LA VOIE PROFESSIONNELLE

Rentrée 2023

ENJEU DE CLASSE ET DE SOCIÉTÉ
La voie professionnelle sous statut scolaire concerne 37% des élèves. Le LP concentre fortement des populations d’origine populaire, 57 % des élèves sont d’une « origine sociale défavorisée ». Par conséquent, cette réforme va surtout impacter les jeunes issu?es des milieux populaires. Des questions brûlantes se posent dans la voie professionnelle : reproduction sociale, filières genrées, poids des origines géographiques, finalité de la formation, reconnaissance des diplômes. La réforme Macron va amplifier ces problématiques. LIRE LA SUITE

 

     

Partagez l'article
Partager sur Facebook

Pacte PLP / ARMES DE DESTRUCTION MASIVE DE NOS LP ET DE NOS METIERS

Rentrée 2023

La revalorisation « socle » s’applique à tous les échelons et se fait par le biais de la revalorisation de la prime ISOE (environ 92€ net par mois). Celle-ci ne rattrape pas l’inflation de ces derniers mois et correspond donc, in fine, à une perte de pouvoir d’achat qui s’additionne à celle des années précédentes… Pour compenser, le personnel est renvoyé à travers le Pacte, sous l’autorité du CE, à l’augmentation de son temps de travail pour « perdre moins ». De plus, en lycée professionnel, le Pacte constitue le bras armé de la réforme.  Les conséquences  sur le statut et les conditions de travail seront désastreuses. Mener le combat pour refuser le Pacte c’est, pour l’heure, le meilleur moyen de s’opposer à la réforme Macron des LP !

Lire la suite

Bo (du 20-7-2023) mise en oeuvre du pacte

Partagez l'article
Partager sur Facebook

gratification des Élèves de la voie professionnelle une main d’œuvre gratuite !

Rentrée 2023

LES PFMP NE SONT PAS UN TRAVAIL

La gratification des PFMP pour les élèves des lycées pro se met en place en cette rentrée scolaire 2023. Rémunérer l’heure de travail entre 1,4€ et 2,8€ (pour rapprocher insidieusement leur statut de celui d’apprenti avec de l’argent public) montre bien la volonté de toujours rapprocher lycée pro et entreprise. Cette carotte est censée lutter contre le décrochage scolaire… Cette mise en œuvre va également permettre un recueil de données personnelles sur les élèves, les familles et les situations de nos élèves. Gageons que celles-ci serviront les statistiques du ministère de l’Éducation pour permettre aux LP de retrouver l’Éducation prioritaire... 

Lire la suite

 

 

Partagez l'article
Partager sur Facebook

Bureau des entreprises : une mesure hors-sol imposée au pas de charge

Rentrée 2023

TOUJOURS PLUS LOIN DANS LE LIEN ÉCOLE-ENTREPRISE
Annoncé comme une des mesures phares de la réforme de la voie professionnelle, le « BDE » se met en place, aux forceps, dans les 2 100 LP pour la rentrée 2023. Alors que ceux-ci sont déjà très (trop) prégnants, le BDE est censé renforcer les liens avec le monde économique des bassins d’emplois. Contestable dans son recrutement, bricolé dans son financement et en concurrence du DDF dans ses missions, le « bureau des entreprises » caractérise une réforme menée au pas de charge, qui méconnait profondément la réalité des LP.

Le "Bureau des entreprises" Qu'est-ce que c'est ?

Renforcer la présence de l’entreprise dans les LP revient comme un leitmotiv dans cette réforme. Le « BDE » intervient non seulement dans l’organisation et le suivi des PFMP mais également et c’est inacceptable, sur le plan des contenus et de l’organisation pédagogique. D’ores et déjà, les équivalents temps plein arrivant dans les académies actent la mutualisation entre plusieurs établissements. La matérialisation du « BDE » par un lieu physique spécifique risque d’être compliquée dans certains établissement.

Lire et télécharger la suite

Télécharger les fiches de poste des bureaux des entreprises de l'académie de Poitiers

 

Partagez l'article
Partager sur Facebook

Information académie de Poitiers

La CGT Educ'action de l'académie de Poitiers et la FSU ont été reçues en audience par Mme la Rectrice mercredi 24 mai, sur le sujet de la réforme de la voie pro.

Voir le compte rendu de l'audience

 

Partagez l'article
Partager sur Facebook

L’ENTREPRISE : UN LIEU DE FORMATION... VRAIMENT ?

LE MYTHE DE L’ENTREPRISE FORMATRICE
Macron veut : allonger les PFMP de 50% pour les terminales qui veulent s’insérer au détriment de l’enseignement disciplinaire ; confier les décrocheur·euses à des mentors et encore envoyer les enseignant·es du professionnel s’y former tous les trois ans. Le fond idéologique de la réforme est toujours le même : l'entreprise ferait mieux que l’École pour former et insérer. Alors, l’entreprise est-elle vraiment un lieu de formation de qualité et sans danger ? Et permet-elle une meilleure insertion ?

LIRE LA SUITE

Partagez l'article
Partager sur Facebook